Autour de N’zérékoré dans les années 1959

Gilbert LEUK raconte la suite de son voyage en Guinée française.Il a exploré Guinée forestière, autour de N’Zérékoré. Dans cette région où on exploite le palmier, il a filmé la fabrication des sacs de rafia avec des pousses de palmier, la récolte des noix de palme et la fabrication de l’huile de palme (huile rouge). Dans un village, un tisserand travaille sur un métier à tisser, les hommes construisent une case en banco.Moyennant rétribution , les villageois interprètent pour leur visiteur une danse traditionnelle : le démon de la forêt.

La route de Beyla à N’Zérékoré bientôt ouverte




Nzerekore_0En Guinée forestière, une route relie désormais deux importantes préfectures de la région : Beyla et N’Zérékoré. Auparavant quasi-impraticable, le nouvel axe facilite la vie des riverains. L’ouvrage, financé par l’entreprise minière Rio Tinto, est presque terminé. Il ne reste que quelques kilomètres à construire. Sur la route Beyla-N’zérékoré. Source RFI




Projet d’appui aux mutuelles de santé et implication des autorités guinéennes pour réduire la mortalité maternelle en Guinée Forestière

 

téléchargement (2)Région de la Guinée Forestière.

Dans les différentes préfectures d’intervention du projet la mortalité maternelle est parmi les plus élevées au monde.

Pour tenter de la réduire le Gouvernement Guinéen devrait décréter la gratuité des soins maternels dans les services de santé. Mais par contre, l’augmentation attendue du nombre de femmes acceptant d’accoucher dans les centres de santé ne sera pas au rendez-vous. Car de nombreux freins à l’accès aux centres de santé et à l’hôpital demeurent : le manque de véhicules et le coût des transports pour se déplacer en cas d’urgence, l’imprévisibilité du montant à payer malgré la gratuité qui pourrait être annoncée par l’Etat, des pratiques culturelles fortement ancrées qui souvent obligent les femmes à accoucher au village, l’accueil parfois culpabilisant réservé aux femmes dans les centres de santé ou dans les hôpitaux.




Lever ces freins demande un accompagnement des communautés, des mesures pour sécuriser les femmes et une prise de conscience que donner la vie ne doit pas signifier prendre le risque de mourir.

Pour y parvenir, nos futurs partenaires devrait proposer aux communautés de Guinée Forestière organisées en mutuelles de bénéficier des services leur permettant de réduire le risque qu’une femme décède durant sa grossesse parce qu’elle a décidé d’accoucher au village en leur proposant un « Paquet de services sous le nom de «MATERNITE SANS RISQUES » : formation des matrones au référencement précoce, organisation de visites prénatales dans les villages, anticipation de l’accouchement surveillé des grossesses à risques, remise d’un téléphone portable à un référent villageois pour l’appel d’une ambulance en cas d’urgence, surveillance de la gratuité effective des soins.

Pour bénéficier de ces services, les villages doivent s’engager contractuellement à sensibiliser les femmes et à contribuer à la prise en charge des coûts. Des résultats très significatifs de cette approche, dont la donation se propose d’évaluer l’impact, ont été obtenus :

Chiffres clés

Probabilité qu’une femme enceinte décède au cours d’un accouchement en Guinée Forestière 4,5 %

En Guinée Forestière, une femme a une chance sur 4 de mourir lors des 6 grossesses qu’elle aura en moyenne au cours de sa vie.

Moins d’une femme sur 4 accouche dans un centre de santé en Guinée Forestière

Dans les villages adhérents au programme « Maternité sans Risques », le taux de mortalité maternelle enregistré a été diminué par 10, et le taux d’accouchement a doublé.

Objectifs du projet

L’objectif global du projet est de contribuer à la réduction durable de la mortalité maternelle en favorisant le partenariat entre les autorités sanitaires et les communautés organisées en mutuelles de santé

Il s’agit de concevoir des mécanismes de prises en charge des femmes enceintes, articulés avec des mutuelles de santé et les mécanismes de gratuité mis en place par les autorités sanitaires pour réduire les freins à l’accès aux services de santé et bénéficier effectivement de la gratuité des soins dont elles ont besoin.

Grâce au financement de la Fondation : 

  • 7 nouvelles mutuelles seront créées et 17 mutuelles proposeront l’approche « Maternité sans risques ».
  • La vulnérabilité de 60 000 femmes en âge de procréer résidant dans 90 villages aura été réduite
  • 30 000 femmes enceintes auront:
    • Eté en mesure de suivre leur grossesse en consultant à proximité de leur village
    • Eté incitées par leur matrone à accoucher dans un centre de santé
    • Pu avoir une solution pour être évacuées dans un hôpital en cas de complication
    • Auront bénéficié effectivement des soins qui leur seront délivrés par les services de santé
  • Les résultats du programme seront suivis et communiqués aux autorités sanitaires afin que l’approche soit développée au-delà de la zone d’intervention du projet.

Les femmes au coeur de l’agriculture en Guinée Forestière

 

etuveusesUn succès qui fait écho à celui rencontré par l’Union des femmes étuveuses de riz de la commune urbaine qui ont tiré profit du projet d’appui aux filières riz et huile de palme financé par l’UE (0,8 millions d’euros avec l’ONG GRET). Il a permis l’amélioration de la productivité de plus de 70 groupements d’agriculteurs et l’amélioration des conditions de vie de plusieurs milliers de femmes à travers des techniques améliorées d’étuvage et de décorticage du riz.

Atouts touristiques en Guinée Forestière




téléchargement (1)Le Mont Nimba et ses environs: point culminant de l’Afrique de l’ouest (1752m), dominé par la plus belle forêt de l’Afrique de l’ouest avec sa flore et sa faune dont les crapaud vivipares uniques au monde et les chimpanzés au comportement très proche de celui de l’Homme;
•A Macenta dans la forêt de Ziama, les bandes d’éléphants peuvent être rencontrées.
Les contes et légendes qui pourraient agrémenter le séjour du touriste sont
disponibles dans tous les villages de la Guinée Forestière.hants peuvent être rencontrées.



Les contes et légendes qui pourraient agrémenter le séjour du touriste sont
disponibles dans tous les villages de la Guinée Forestière.

L’association a un objectif d’aider la population locale de la région de la Guinée forestière à sortir de la crise économique et sociale dans laquelle elle a été plongée depuis des années.